Rencontre avec une WoMum”Preneure” Emmanuelle POIGNAN – Artisan Corsetière – LIGNE NOIRE

Afin de promouvoir les talents de toutes les femmes, WoMum interview chaque semaine l’une d’entre elles, et met sous les projecteurs leur passion, leur domaine d’excellence, leur aspiration, leur engagement et leur vision !  

Ainsi, nous partagerons avec vous, confidences, parcours, expériences,  échecs et réussites, avec leurs conseils et leurs histoires … 

 

Rencontre avec une “WoMum entrepreneure”  Emmanuelle POIGNAN,  Meilleur ouvrier de France en corseterie, artisan d’art, ancienne de la prestigieuse et raffinée Maison Cadolle, une femme poète et amoureuse de la lingerie….. qui a créé sa propre marque, www.lignenoire.org …

WoMum : Peux tu te présenter, nous dire qui tu es et ce que tu fais ?

Emmanuelle : Je suis Emmanuelle POIGNAN, artisan corsetière et je vais vous raconter mon histoire…..

Emmanuelle Poignan a choisi d’offrir l’expérience du sur mesure aux femmes afin de satisfaire leur quête de féminité et de séduction avec une lingerie au plus près du corps.

Ses créations prennent source d’inspiration à travers les belles égéries féminines du monde de l’Art, du cinéma, de la mode et des arts du spectacle. Chaque collection évoque un film, une pièce de théâtre, un roman, pour que les femmes puissent se raconter une nouvelle histoire jour après jour.

La passion comme moteur, après une formation transmise par François Tamarin (corsetier pour les Arts du spectacle) et une expérience prestigieuse chez la Maison Cadolle. Son talent et la maîtrise parfaite d’un savoir-faire d’exception a été reconnu par le célèbre concours des Meilleurs Ouvriers de France. C’est alors qu’Emmanuelle Poignan décide de créer sa propre marque.

Au sein de son atelier de la galerie Vivienne, en plein coeur de Paris, elle confectionne les rêves de lingerie des femmes qui cherchent la perfection.

Interview Portrait Membre WoMum Emmanuelle POIGNAN , meilleure ouvrière de France lingerie / corseterie – LIGNE NOIRE

WoMum : Qu’est-ce qui t’a amené vers ce métier ? As-tu rencontré des difficultés? Comment y as-tu fait face?

Emmanuelle : Petite j’étais fascinée par les défilés de haute couture. Ma mère et ma grand-mère faisaient beaucoup de couture et de broderie, la culture traditionnelle étant encore très présente en Bretagne, elles reproduisaient des costumes historiques. J’ai tout de suite été baignée dans la couture et j’ai très vite eu envie d’apprendre et de faire beaucoup de choses dans ce domaine.

En fin de lycée j’ai eu un passage difficile avec mes parents pour les convaincre que ma passion n’était pas qu’un loisir et que je voulais en faire mon métier, cela leur faisait peur pour mon avenir mais je suis entêté et tenace, ils m’ont finalement fait confiance.

WoMum : Quel a été ton parcours pour devenir corsetière?

Emmanuelle : J’étais une jeune fille très créative, les arts plastiques, le dessin me plaisaient beaucoup, j’avais un bon niveau scolaire, j’ai donc pu faire un bac arts appliqués, à Rennes. Cette formation est vraiment très intéressante car on apprend les bases de métiers très différents, en rapport avec la création, architecture, design, communication….

Même si ma famille aurait préféré me voir étudier un métier avec plus de débouchés, c’était toujours la couture et la mode, plus que tout, qui m’attiraient et m’inspiraient.

Le costume de scène me plaisait beaucoup, j’aimais l’idée de raconter une histoire, une époque, une personnalité grâce au vêtement. C’est ainsi que j’ai tenté d’entrer en DMA (Diplôme des métiers d’arts) costumier réalisateur ou broderie. Les écoles qui les proposent sont publiques, il y a très peu de places et je n’ai pas été prise tout de suite, on m’a proposé une mise à niveau en couture qui finalement me convenait très bien.

Je suis arrivée à Paris à 18 ans pour faire cette formation, j’y ai fait des stages en maison de haute couture et cela m’a comblée ! C’est au cours de cette formation que l’on m’a parlé de celle dédiée à la lingerie. J’étais depuis très jeune déjà, une amoureuse de très belle lingerie et cela a été comme une évidence de me diriger vers cette formation.

Cette année en lingerie a été très importante pour moi car j’y ai rencontré 2 personnalités qui m’ont beaucoup influencés. François Tamarin, corsetier Meilleur Ouvrier de France qui a senti en moi un gros potentiel et m’a encouragé à aller loin et Poupie Cadolle, qui dirige la maison de lingerie de luxe Cadolle qui a plus de 120 ans, pour qui j’ai travaillé 10 ans, j’y ai appris à travailler les matières les plus belles, les lingeries structurantes qui mettent la femme en valeur. C’est grâce à ces 2 personnes que j’ai pu acquérir très vite un niveau de savoir-faire très élevé et devenir Meilleur Ouvrier de France à mon tour à seulement 26 ans.

 

WoMum : Où te vois-tu dans 5 ans ?

Emmanuelle : Je me vois diriger mon entreprise avec 4/5 salariés et un apprenti, avoir un atelier à Paris et une petite boutique. Grâce à mes créations, redonner au publique le gout de l’élégance et partager le plaisir d’avoir un produit de haute qualité.

Développer mon offre de lingerie prêt-à-porter avec l’aide de mes employés, travailler sur l’innovation. Poursuivre aussi ma spécialité, le sur-mesure, pour travailler à la manière d’une costumière en m’inspirant de la personnalité de ma cliente, de son histoire, de ses goûts.

 

WoMum : D’après toi, comment fait-on pour trouver sa voie professionnelle ?

Marina : A moins d’avoir une vocation bien identifiée, trouver sa voie n’est pas une chose aisée. Il faut y consacrer du temps et, lorsque les choses sont trop floues, se faire accompagner par la bonne personne pour y voir plus clair. Cela nécessite un investissement en temps, en énergie et en argent mais c’est à mon sens l’un des plus beaux cadeaux que l’on puisse se faire.

 

WoMum : De quoi es-tu fière aujourd’hui ?

Emmanuelle : Je suis Meilleur Ouvrier de France depuis 2011, ce prestigieux concours récompense l’excellence des savoir-faire d’environ 250 métiers.

WoMum : As-tu des ambitions à l’international ?

Emmanuelle : Je souhaite travailler avec des boutiques de luxe, promouvoir le savoir-faire et le style français dans les grandes capitales. J’ai déjà des premiers contacts avec le Liban et la Chine, j’aimerais aussi vendre en Russie, Etats-Unis, et au Qatar. Mes rencontres avec d’autres meilleurs ouvriers de France m’ont montré que souvent le succès n’était pas dans son propre pays.

 

WoMum : Existe t-il une ou des success stories qui t’ont inspirées ? Ou peut-être, as-tu un ou des rôles modèles dans ta vie de femme entrepreneure ?

Emmanuelle : Mes modèles sont Coco Chanel, Agnès B, des femmes qui travaillent avec cœur et sincérité et qui ont mené leurs entreprises, leurs noms, en partant de rien et au plus haut niveau.

 

WoMum : Quelle est ta vision sur l’entraide et les réseaux féminins ?

Emmanuelle : Je trouve qu’il est beaucoup plus efficace et sincère que d’autres réseaux, en venant la première fois à un talk d’Audrey, j’ai rencontré tout de suite un intérêt différent, une compréhension et un réel désir d’entraide de la part des autres femmes. Je trouve cela très encourageant et cela donne envie d’aider aussi les autres femmes à réussir.

 

WoMum : Pourquoi avoir choisi WoMum comme réseau professionnel féminin ?

Emmanuelle : Il y a une énergie particulière chez WoMum qui est encourageante, bienveillante et positive, avec des ressources comme des formations très utiles et pratiques, toujours un contenu riche ! C’est dynamique et cela donne espoir, de la motivation, l’envie de s’améliorer, de se développer, de renforcer son business, et de faire de belles rencontres!!

 

Entre nous …. (Confessions privilégiées pour WoMum )

Ta dernier moment de fierté ? 

Quand une de mes clientes, pour son mariage, j’avais su réaliser son rêve avec sa robe et qu’elle ne pensait pas qu’elle pouvait être si belle. Quand on me dit cela c’est ma plus belle récompense.

Quel est ton rêve ?

Mon rêve est d’être connue et reconnue en tant que créatrice de lingerie de luxe, avoir la notoriété d’une Chantal Thomass ou d’une Agnès B

Ta manie ? J’adore le modélisme, travailler sur mes patrons pour avoir une coupe parfaite, ma manie est de toujours reprendre mes patrons pour tenter de faire toujours plus beau.

Qu’est-ce qui te mets hors de toi ?  :  Les pratiques abusives du RSI !!

 

WoMum : Merci Emmanuelle !

 

Retrouvez les actualités d’Emmanuelle içi : https://www.facebook.com/ligne.noire.1 

Visitez son site :  http://www.lignenoire.fr

Nous vous invitons à vous connecter avec Emmanuelle POIGNAN sur la plateforme dès maintenant pour des échanges privilégiés, des conseils, découvrir son savoir-faire, et bénéficier de toutes ses compétences avec tout le reste de la communauté WoMum !

Alors, rendez-vous tout de suite sur la plateforme ?

WoMum


par Audrey Ango


14 Feb 2017 15:13 h

Partager sur resaux social

Email Facebook Google LinkedIn Pinterest Twitter


Ecrire une réponse ou un commentaire

Qui nous sommes?
logo

Le réseau WOMUM fondé en 2015 par Audrey ANGO, s’est muni depuis janvier 2017 d’une plateforme digitale dédiée à l’entreprenariat féminin.

Devenez Mentor
pour partager votre expérience !
Rejoins les Entrepreneures
pour vous entraider !
Découvrir Womum school
pour donner un coup de boost à votre projet!
Participer à nos évènements
découvrir l’agenda du Réseau WoMum
Écrivez-nous